Comment configurer le contrôle parental sur Google Home ?

Il est primordial de gérer les paramètres de confidentialité de votre enceinte Google Home dès sa mise en place. Cependant, comme tout dispositif connecté à Internet, il est nécessaire de contrôler l’accès à des contenus ne correspondant pas à l’âge de vos enfants. Nouveaux compagnons du quotidien, les enceintes connectés “intelligentes” peuvent être des outils très utiles pour l’apprentissage et le divertissement en famille.

Contrôler le contenu restreint sur Youtube et Google Play Music

Sur votre enceinte Google Home, vous pouvez uniquement contrôler le contenu et restreindre l’accès à des contenus explicites pour les application You Tube et Google Play Musique. Pour contrôler le contenu des autres applications comme Netflix, Spotify…vous devez vous rendre dans le centre de contrôle de ces applications.

You Tube

1. Ouvrez l’application Google Home .
2. Faites défiler la page pour trouver l’appareil dont vous souhaitez modifier les paramètres YouTube.
3. Appuyez sur votre appareil
4. Paramètres
5. Paramètres YouTube.
6. À côté de l’option Mode restreint YouTube, effectuez l’une des actions suivantes :
– Pour bloquer le contenu restreint, déplacez le curseur vers la droite
– Pour permettre le contenu restreint, déplacez le curseur vers la gauche

Google Play Musique

1. Ouvrez le site Web de Google Play Musique. Remarque : vous ne pouvez pas ajuster ce paramètre dans l’application Google Play Musique.
2. Dans l’angle supérieur gauche de l’écran, cliquez sur Paramètres .
3. Dans la section « Général », cochez la case à côté de « Bloquer les titres au contenu explicite dans les radios ».

Sécurité et confidentialité des données

Vous pouvez contrôler les informations qui sont enregistrées et partagées avec Google en vous rendant la FAQ dédiée sur la page Support de Google : https://support.google.com/googlehome/answer/7072285?hl=fr&ref_topic=7173611

Vous y retrouverez notamment des informations sur la collecte, l’utilisation, le stockage, la sécurité et la suppression des données que vous fournissez à Google via votre Google Home.

Vous souhaitez en savoir plus sur les enceintes intelligentes et leur usage en toute sécurité, rendez-vous sur l’article de NetEcoute.fr : 5 conseils pour utiliser une enceinte connectée en toute sécurité.




Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme

Du 18 au 24 mars associations, établissements scolaires, universitaires, clubs sportifs, établissements culturels se mobilisent pour faire reculer la haine et l’intolérance. Pour soutenir la mobilisation, notre partenaire la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) a créé un répertoire interactif d’actions, ouvert à tous ceux qui souhaitent s’engager.

Hausse des actes antisémites en France en 2018 :

A l’occasion du Prix Ilan Halimi le Premier Ministre Edouard Philippe annonçait une hausse de 74% des actes et des menaces antisémites en 2018.

“Le combat contre le racisme et l’antisémitisme est un combat d’endurance qu’il faut mener résolument, sur tous les fronts.” assène Edouard Philippe lors de la remise des prix .

La Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme est l’occasion de mener des actions fortes pour les respect, la dignité et l’égalité.

 

Tous unis contre la haine :

Face à ces chiffres éloquents et aux événements récents, l’Association e-Enfance est fière d’avoir été choisie comme partenaire par la DILCRAH.

“L’Association e-Enfance travaille avec la Dilcrah pour intégrer la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les LGBT phobies dans ses modules de sensibilisation. Il est aujourd’hui plus que primordial d’éduquer, d’accompagner et d’impliquer les plus jeunes dans la lutte contre la propagation des discours de haine.” affirme Justine Atlan, Directrice Générale d’e-Enfance.

Retrouvez toutes les informations sur l’action de la DILCRAH sur l’espace dédié : https://www.dilcrah.fr/semaine21mars/

Signalez un contenu raciste ou antisémite sur Internet ?

Si vous êtes jeune victime confrontée sur Internet à un contenu à caractère raciste, antisémite ou anti-LGBT le numéro Net Ecoute 0800 200 000 est a votre service pour vous aider à signaler et faire disparaître les discriminations et de propos haineux sur Internet.
Chat anonyme et confidentiel sur https://www.netecoute.fr .




Test du jeu Apex Legends

L’ESSENTIEL DU JEU

  • Date de sortie : 2019
  • Editeur : Electronics Arts
  • Développeur : Respawn Entertainment
  • Type de jeu : Jeu de tir
  • PEGI : icone pegi 16 ans
  • Nombre de joueurs : Solo et multijoueur
  • Plateformes : PS4, Xbox One, PC
  • Durée d’une partie : En moyenne 25 minutes

RESUMÉ

APEX Legends, nouveau battle royal de EA fait par les créateurs du jeu Titanfall (Jeu de guerre futuriste). Le but est simple, 20 équipes de 3 joueurs s’affrontent sur une carte est la dernière équipe à être en vie sont “Les Champions”. Le jeu est sorti début février 2019, il détrône dans les tendances des réseaux sociaux FORTNITE et League of Legends. Le jeu est gratuit et est disponible sur différentes plate-forme.

testeurs jeux videos infos parentsMalgré les nombreux ‘battle royal’ présents sur le marché (Fortnite, PUBG, H1Z1 etc…) et plus récemment Call of Duty. APEX Legends arrive à se démarquer par un univers futuriste très bien construit (On voit les marques Titanfall). EA a su récupérer les bonnes idées des autres jeux et enlever les défauts des autres. Le Battle royal est en vue exclusivement FPS (première personne). Une partie jusqu’à la victoire dure en moyenne 25 minutes ce qui permet de ne pas trop s’ennuyer.

La vraie nouveauté est que l’on doit choisir un des 8 personnages avant le début de partie, chaque personnage à des caractéristiques propres. Par exemple, le personnage Bloodhound, experte en traque qui va rechercher les traces de pas des adversaires. Comme souvent dans les jeux vidéo, il y a plusieurs classes : TANK (ceux qui encaisse les dégâts). Soutien ou HEAL (Ceux qui vont soutenir les joueurs par des soins ou des caractéristiques qui vont aider nos coéquipiers). DPS (celui qui est là pour faire des dégâts rapidement).

Le jeu se veut énormément stratégique, encore plus que ses concurrents, car l’esprit d’équipe et surtout la communication dans l’équipe sera primordiale. Il faudra s’équiper au grand complet pour avoir les plus grandes chances de survie : une armure (pour prendre plus de dégâts), un casque (pour réduire les tirs à la tête), un sac à dos (pour transporter plus d’équipement) et d’autres objets qu’il faudra partager avec ses coéquipiers pour être le plus optimisé possible. La communication vocale est donc de mise.

Le jeu est gratuit mais comme beaucoup de ses confrères, il est possible de décorer et équiper les armes, les tenues et les gestes de coups fatales en achetant des crédits.

Les + : Beau, très fluide, rapide, favorise la stratégie et il est gratuit.
Les – : Les serveurs sont saturés.




YouTube et les réseaux de pédophiles

Devenu le site préféré des ados, YouTube est depuis quelques jours concerné par une affaire de réseaux de pédophiles, dénoncée notamment par le blogueur américain Matt Watson.

L’association e-Enfance revient sur cette affaire et vous donne également des conseils pour encadrer l’utilisation de YouTube et pour suivre le cas échéant la procédure de signalement d’un contenu.

Y-a t-il des vidéos pédophiles sur YouTube ?

YouTube n‘héberge pas de contenus pédopornographiques et réaffirme en ce sens sa politique de modération strictes à ce sujet. Ce que dénonce le YouTubeur Matt Watson aux Etats-Unis mais également avant lui le YouTubeur le Roi des Rats en France, c’est la présence et le développement de réseaux de pédophiles sur YouTube.

Comment ? Ces utilisateurs interagissent en effet dans les commentaires de vidéo tout à fait inoffensives comme des enfants faisant de la gym, de la danse, allant à la plage…

Le YouTubeur le Roi des Rats, spécialisé dans les dérives d’Internet, alertait déjà sur ce phénomène dans sa vidéo #YouTube WakeUP : un nouveau réseau malsain sur YouTube ! en juin 2018.

Ces pédophiles utilisent ensuite les commentaires sous les vidéos pour identifier et transmettre des contenus à d’autres pédophiles. Ils contournent ainsi les interdictions de YouTube à propos de la pédopornographie et réussissent à créer de véritables réseaux.

Le Roi des Rats et le blogueur Mat Watson mettent notamment en cause l’algorithme de recommandation de YouTube.

« L’algorithme de recommandation qu’utilise YouTube facilite la capacité des pédophiles à se connecter les uns aux autres, à se transmettre des informations et à insérer des liens vers des points de contact réels dans les commentaires », avance Matt Watson

Et YouTube dans tout ça ?

YouTube affirme aujourd’hui mener une politique claire contre les vidéos et les commentaires qui sexualisent ou exploitent les enfants sur son réseau. Les porte-paroles de la plateforme assurent avoir pris des mesures au delà des procédures de signalement en :

  • supprimant des milliers de commentaires inappropriés et illégaux
  • supprimant les vidéo mettant clairement en scène des mineurs en dangers
  • appliquant la suspension pure et simple de la possibilité de commenter sur la plupart des vidéos faisant apparaître des enfants.
  • Développant un « classifier » (c’est-à-dire une intelligence artificielle) pour essayer de détecter automatiquement les commentaires « prédateurs ».

Alors que faire ?

Dans tous les cas, l’Association e-Enfance vous encourage à signaler ce type de contenus sur la plateforme directement en suivant la procédure :

Vous pouvez également signaler ces contenus et commentaires sur le site de signalement du gouvernement : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action
ou via notre partenaire Point de contact.

Enfin, n’hésitez pas à contacter l’équipe de Net Ecoute au 0800 200 000 (ou sur www.netecoute.fr) si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches et/ou si vous constatez la mise en danger immédiate d’un enfant via un contenu ou un commentaire.
En vertu du statut de « trusted flagger » , signaleur de confiance auprès de YouTube, les signalements de Net Écoute bénéficient d’une procédure de traitement accélérée. Et parallèlement nous transmettons le cas échéant les signalements à la plateforme de signalement du gouvernement.

Vous trouverez également sur Netecoute.fr les conseils de nos experts, que vous soyez ados ou parents, afin de vous accompagner dans l’usage de YouTube : https://www.netecoute.fr/2019/02/28/creer-sa-chaine-you-tube-conseils/.

 




Les Super-Héros du Net : expérimentation à Villepinte

Dans le cadre du mois Safer Internet , en présence de Christian Wassenberg, DASEN de Seine Saint Denis, Farida Adlani, Vice-Présidente de la région Ile de France chargée de la Santé, de la Famille et des Solidarités et Martine Valleton, Maire de Villepinte, l’Association e-Enfance a lancé le 14 février un programme de prévention du cyber-harcelement et des risques du numérique.

 

Une expérimentation de 3 ans :

Compte tenu du rajeunissement des équipements et usages numérique, il est devenu indispensable de commencer la prévention dés le plus jeune âge, avant l’entrée au collège.

D’une durée de trois ans sur une cohorte d’élèves du CE2 au CM2 de deux écoles de la ville, cette expérimentation ambitieuse initiée par Farida Adlani est gratuite pour la municipalité grâce au soutien de la fondation Google.org au nouveau programme « Super-Héros du net » de l’Association e-Enfance.
Il vise à accompagner pendant trois ans les élèves de 8 à 10 ans, pour les sensibiliser aux pratiques responsables sur internet et les réseaux sociaux.

e-Enfance proposera neuf séquences d’animation en tout sur trois ans , à raison de trois par an par classe. L’association organisera également deux rencontres avec les parents concernés sous forme de conférence.

Sensibiliser les élèves dès l’école élémentaire :

Le programme “Les Super-héros du net” est conçu pour des modules d’une durée de 55 minutes et animés en classe par un intervenant e-Enfance, en présence du professeur des écoles.

Les élèves accompagnent ainsi pendant une heure Ben et Lila -alias Netboy et Webgirl lorsqu’ils déploient leurs pouvoirs de Super Héros du Net- dans leurs aventures au coeur du monde numérique

L’atelier se découpe en 5 parties abordant chacune une thématique spécifique : la protection des données personnelles, le respect de la vie privée, l’exposition aux images inadaptées, la prévention du cyberharcèlement, et le repérage des escroqueries.

Ces thématiques ont été sélectionnées à partir de la remontée des besoins exprimés sur le terrain notamment par les professionnels de l’éducation nationale.




e-Enfance lauréat du Fonds pour le civisme

​​Le 5 février Safer Internet Day 2019, l’Association e-Enfance a reçu des mains de notre parrain Patrick Bruel le prix coup de coeur du jury du Fonds pour le Civisme de Facebook pour son projet de film en réalité virtuelle de sensibilisation au cyberharcèlement !

​​ ​Lors de cette journée de mobilisation pour un Internet plus sûr, Facebook a dévoilé les 12 projets gagnants du Fonds pour le Civisime en ligne aux côtés de, la Ministre Marlèné Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, chargé du Numérique, Patrick Bruel auteur-compositeur-interprète, ou encore, Lola Dubini, You tubeuse et comédienne, Donel Jack’sman, humoriste et de Agathe Lecaron, Journaliste et Animatrice TV et de Julie Gayet, actrice.
​​

​​Prix coup de coeur de Patrick Bruel :

​​Patrick Bruel, artiste très engagé dans la lutte contre le cyberharcèlement a remis en main propre le prix à Justine Atlan la directrice d’e-Enfance en saluant le travail de sensibilisation et de protection de l’enfance sur Internet depuis 13 ans.

 » C’est très concret e-Enfance car ce sont des gens au bout de la ligne Net Ecoute qui savent écouter, aider, ce sont des gens sur le terrain… C’est important qu’on sache que c’est possible !”

Patrick Bruel

​​Patrick Bruel a profité de cet événement pour interpréter sa chanson Maux d’enfants contre le cyberharcèlement qu’il avait offert en 2012 à l’Association e-Enfance. Le clip interactif dénonce les actes de cyberharcèlement en milieu scolaire à travers différents portraits d’élèves victimes de diverses discriminations.

​​
​​“Toute l’équipe de l’Association tient à remercier Patrick Bruel pour son fidèle soutien et son engagement contre le #cyberharcèlement aux côtés d’e-Enfance.”

Justine Atlan, Directrice Générale.

​​Pour voir ou revoir le clip, rendez-vous sur : https://www.e-enfance.org/mauxdenfants/

​​Un film en réalité virtuelle pour sensibiliser au cyberharcèlement :

​​e-Enfance sensibilise plus de 100.000 élèves par an aux risques sur internet et aux attitudes protectrices et responsables à adopter dès le plus jeune âge. En collaboration avec la start-up REVERTO, l’association a pour projet de réaliser un film en réalité virtuelle à 360° pour sensibiliser efficacement les jeunes et les professionnels au cyberharcèlement et à ses conséquences.
​​Cette immersion dans la peau de victimes, de témoins et d’acteurs de harcèlement servira d’introduction à un atelier de prévention.
​​

​​“e-Enfance remercie Facebook France, partenaire historique de l’association pour ce prix. Il nous permet de poursuivre notre quête d’innovations pour rendre nos actions de prévention toujours plus efficaces.”

 

Justine Atlan

​​Un grand gagnant qui accompagne les victimes et témoins de violences en ligne :

​​Enfin, e-Enfance tient à féliciter l’Association Resonantes, grandes gagnantes de ce Fonds pour le civisme en ligne? Résonantes facilite une mise en relation avec des professionnels compétents durant des temps d’échanges dans les établissements scolaires et à travers d’outils numériques comme l’application App-Elles. Ce grand prix permettra à l’association de refondre complètement son application et d’en assurer le déploiement.
​​
​​Retrouvez l’ensemble des lauréats ici.
​​
​​
​​
​​
​​




e-Enfance lance les Super Héros du Net

A l’occasion du Safer Internet Day 2019, l’association e-Enfance est heureuse d’annoncer le lancement des Super-héros du Net, notre nouveau programme ludo-pédagogique, à destination des 7-10 ans que nous déployons gratuitement dans toute la France, grâce au soutien de la fondation Google.org.

Sensibilliser les élèves dès l’école élémentaire :

Ce programme a pour but de sensibiliser les élèves de primaire à partir du CE2 aux risques sur internet et aux attitudes protectrices et responsables à adopter dès le plus jeune âge.

Le module de 55 minutes, déployé en classe en présence du professeur des écoles, se découpe en 5 parties abordant chacune une thématique spécifique : la protection des données personnelles, le respect de la vie privée, l’exposition aux images inadaptées, la prévention du cyberharcèlement, et le repérage des escroqueries.

Ces thématiques ont été sélectionnées à partir de la remontée des besoins exprimés sur le terrain notamment par les professionnels de l’éducation nationale.

Les élèves accompagnent ainsi pendant une heure Ben et Lila -alias Netboy et Webgirl lorsqu’ils déploient leurs pouvoirs de Super Héros du Net- dans leurs aventures au coeur du monde numérique.
Les 5 pouvoirs utilisés par leur nouveaux amis sont autant de compétences valorisées et transmises aux enfants lors de l’atelier.

Plus d’éléves sensibilisés en 2019 :

Avec ce nouveau module d’intervention nous avons l’ambition de sensibiliser près de 20 000 enfants d’ici la fin 2019. Des adaptations spécifiques pour des lieux d’accueil extra scolaires seront proposées. Et de nouvelles aventures de Webgirl et Netboy sont déjà prévues.

« Nous assistons à un rajeunissement des usages numériques des enfants, notamment depuis la généralisation des tablettes parallèlement à l’émergence de plateformes ou d’applications qui leur sont dédiées. Les actions de prévention doivent pouvoir se faire dès le plus jeune âge, quand l’enfant est encore captif aux messages des adultes. Et qu’il peut même être prescripteur de bonnes pratiques auprès de ses parents. »

Justine Atlan, Directrice Générale d’e-Enfance

Vous êtes un établissements scolaire, réserver une intervention des « Super-Héros du Net » :

Safer Internet Day 2019 :

L’Association e-Enfance est membre du “Safer Internet Program” de la Commission Européenne en tant qu’opérateur du numéro national pour la protection des mineurs sur Internet Net Ecoute 0 800 200 000.

Le Safer Internet Day, journée mondiale de mobilisation pour un Internet Meilleur a lieu, le 5 février 2019.

Il amorce un mois de mobilisation autour cette année du thème “Les écrans, les autres et moi”.
Retrouvez le programme sur saferinternet.fr




Safer Internet Day 2019

Le Safer Internet Day, journée mondiale de mobilisation pour un Internet Meilleur a lieu cette année, le 5 février 2019. Il amorce un mois de mobilisation autour du thème “Les écrans, les autres et moi”.

L’association e-Enfance est membre du consortium Safer Internet France aux côtés de Tralalère et Point de Contact. e-Enfance sensibilise les jeunes, les parents et les professionnels aux pratiques responsables du numérique depuis 2005 via ses interventions de prévention.
Dans le cadre du programme européen Safer Internet l’association opère Net Ecoute 0 800 200 000, le numéro vert national pour la protection des mineurs sur Internet et la lutte contre le Cyberharcelement.

TRALALERE est le porteur du programme de sensibilisation Internet sans crainte et met à la disposition du grand public une plateforme et des ressources pédagogiques pour encourager des usages sûrs, maitrisés et riches du numérique pour les enfants et des adolescents.

Point de contact est le service français de signalement en ligne permettant à tous les internautes de signaler à l’aide d’un formulaire simple et anonyme tout contenu choquant rencontré sur Internet.

Quels sont les objectifs du #SID2019 ?

Le #SID2019 vise à promouvoir des actions autour d’un Internet meilleur. C’est l’occasion de mettre en valeur les actions de tout l’écosystème engagé autour des questions du numérique et des enfants.

L’ambition du Safer Internet Day 2019 : inviter parents, enfants et éducateurs à s’interroger sur la place des écrans dans leur vie et l’impact sur leurs relations avec les autres.

Une campagne pour favoriser la discussion et les règles du bien vivre ensemble avec le numérique.

Dans une famille aujourd’hui, on retrouve en moyenne 6 écrans, 73% des enfants ont un écran personnel et 86% des ados ont un smartphone. Espace de jeux et de vidéos pour les plus jeunes, espace social pour les plus grands, les écrans se diversifient et tiennent une place toujours plus privilégiée dans la vie des enfants comme des adultes. La place des écrans et le temps qui leurs sont consacrés sont souvent source de tension et de conflits dans les familles.

Si les écrans sont utiles pour entretenir les liens à distance, au sein du foyer, ils peuvent aussi éloigner parents et enfants, frères et soeurs et altérer la qualité du lien, les moments passés ensemble. Une nouvelle loi vient d’être votée pour mieux informer les parents sur les risques d’une exposition trop précoce aux écrans et la règle du 3/6/9/12 reste un repère efficace pour choisir les écrans adaptés à chaque âge.

Mais autour des usages, les parents sont souvent démunis pour accompagner leurs enfants et trouver le bon dosage. Surtout qu’il est plus difficile d’imposer des règles quand on est soi-même accros aux écrans ! | 45% des enfants trouvent que leur parents consultent trop leur téléphone |

Donner envie aux parents et enfants de se retrouver et de s’interroger sur leurs usages du numérique, les aider à co-construire des règles communes et apprendre à s’auto-réguler ensemble pour retrouver des moments partagés avec ou sans écrans !

Quelles sont les activités prévues pour le SID ?

À partir du 5 février :
Un questionnaire “parentalité numérique” permet aux familles de s’emparer du sujet. Disponible en ligne, il est l’occasion pour chacun de s’interroger sur sa consommation d’écrans et ses habitudes.
L’objectif : aider les parents à se positionner et les familles à définir ensemble leurs propres pratiques du numérique.

En février Tralalère propose deux parcours numérique clés en main pour les enseignants et médiateurs éducatifs sur la thématiques des « Ecrans, les autres et moi » : un parcours 7-12 ans et un parcours 13-17 ans, accompagnés de leurs guides pédagogiques à retrouver sur le site de la campagne : saferinternet.fr

e-Enfance propose des interventions aux établissements scolaires dans toute la France pour sensibiliser les jeunes aux bonnes pratiques du numériques. L’Association propose également des ateliers et des conférences pour les parents et les professionnels pour les accompagner auprès des enfants et adolescents dans leur usage d’internet et des nouvelles technologies. Les interventions de l’Association sont disponibles ici :
https://www.e-enfance.org/intervention-jeunes


Nos équipes sont formées, encadrées et qualifiées pour intervenir et s’adaptent à chaque public.

Webgirl et Netboy 

L’Association est heureuse d’annoncer le lancement des Super-héros du Net, notre nouveau programme ludo-pédagogique, à destination des 7-10 ans que nous déployons gratuitement dans toute la France, grâce au soutien de la fondation Google.org.

Enfin, dès fin février 2019, les conseillers Net Ecoute sont joignables directement sur Twitter via la messagerie privée, afin d’être disponible au plus près des jeunes via les réseaux sociaux.

En attendant, Net Ecoute est toujours joignable par téléphone au 0 800 200 000, sur le chat du site internet www.netecoute.fr, via Facebook Messenger https://www.messenger.com/t/eenfance et par email : contact@netecoute.fr.

Nos conseillers vous apportent des réponses concrètes et des conseils pratiques pour toutes les questions liées à l’usage d’Internet, du mobile, des réseaux sociaux et des jeux vidéo. (conversations gratuites, anonymes et confidentielles)