Yolo, la nouvelle application anonyme - Association de protection de l'enfance sur Internet- e-Enfance
Yolo, la nouvelle application anonyme

Yolo, la nouvelle application anonyme

Depuis une semaine, l’application anonyme Yolo est en tête des téléchargements. Pourquoi le succès de cette application inquiète ? Une application dite anonyme même développée avec bienveillance est-elle une bonne idée ? Comment en éviter les dérives ?

Yolo qu’est-ce que c’est ?

Yolo, “You Only Live Once”, (en français “On ne vit qu’une fois”) est une application annexe à Snapchat. En d’autres termes, elle s’utilise avec l’application Snapchat et permet d’envoyer des messages anonymes sur le réseau social via les stories.
Ainsi, des utilisateurs anonymes peuvent vous adresser des messages, vous laissant le choix d’y répondre ou non.

Pourquoi ça inquiète ?

Même développée sans mauvaise intention, une application dite anonyme peut faciliter la diffusion de propos haineux et favoriser le cyberharcèlement.

Depuis quelques années, les applications de ce type se succèdent : ask.fr, curious cat, secret ou encore Saraha et ferment bien souvent après quelques mois suite à de nombreuses dérives. Les modérateurs de ces plateformes se retrouvent soudainement face à un flot de messages inappropriés, haineux, harcelants qu’ils sont difficilement capables de contrôler.

“Derrière un écran, les ados s’autorisent à dépasser parfois les limites. Pouvoir s’exprimer en étant cachés derrière l’application les libère et favorise des comportements désinhibés qui peuvent mener à des situations de harcèlement” précise Samuel Comblez, Psychologue et directeur des opérations de l’association e-Enfance .

Notre conseil : en discuter en famille.

Parents, parlez-en avec vos enfants afin de les sensibiliser aux dérives potentielles de l’anonymat de cette application. Apprenez leur à se demander s’ils s’autoriseraient à dire oralement face à leur interlocuteur ce qu’ils osent écrire sur internet. Si ce n’est pas le cas, le commentaire ne doit pas être envoyé !

Ados, parlez-en autour de vous notamment si vous rencontrez une situation qui ne vous parait pas acceptable

Si vous avez besoin d’aide, contactez notre numéro vert national Net Ecoute au 0 800 200 000 ou sur Netecoute.fr (gratuit, anonyme et confidentiel). Notre équipe propose un soutien et une prise en charge du signalement adaptés aux mineurs victimes de cyber-harcèlement.