Tout savoir sur le Revenge Porn et la pornodivulgation - e-Enfance
“Revenge Porn” - pornodivulgation :  comprendre le phénomène et se protéger

“Revenge Porn” – pornodivulgation : comprendre le phénomène et se protéger

Le 14 février 2020 Benjamin Griveaux s’est retiré de la course électorale à Paris suite à la divulgation d’une vidéo à caractère pornographique. À cette occasion, e-Enfance a été sollicitée comme expert du traitement du revenge porn par de nombreux média pour expliquer le phénomène et donner des conseils pour se protéger.

Qu’est-ce que le “revenge porn” ?

« Ce comportement est assez répandu chez les jeunes, qui ont intégré le numérique dans leurs rapports affectifs et sexuels », souligne Justine Atlan, directrice de l’association e-Enfance, à l’AFP, commentaire repris notamment par le Nouvel Obs et Paris Match

Le revenge porn, ou “pornodivulgation” de sa traduction officielle, est la diffusion d’images ou vidéos à caractère pornographique de quelqu’un sans le consentement de cette personne.

« Le smartphone est un outil très intime, et a en même temps une capacité de médiatisation très forte. Il peut pousser à une réaction de vengeance très impulsive. » Justine Atlan à l’AFP, commentaire repris notamment par RTL.

Le revenge porn est souvent un geste impulsif, violent et destiné à humilier la personne. Depuis 2016, la loi punit les diffuseurs, car la personne sur l’enregistrement ou sur l’image a donné son accord pour être enregistrée, uniquement dans un cadre intime. Et en aucun cas à sa publication.

Pornodivulgation, ce que dit la loi

La diffusion de « revenge porn » est passible de 2 ans d’emprisonnement et 60.000 euros d’amende.
La loi punit l’infraction de « revenge porn » du seul fait de la diffusion sans consentement, notamment sur Internet.

Je suis victime, que faire ?

“Les contenus peuvent être retirés grâce à notre intervention en quelques heures. Moins la photo sera longtemps sur internet, plus elle pourra éviter de nuire à la personne », explique Samuel Comblez au Journal de 20h du 15 février 2020.

“Revenge Porn” - pornodivulgation :  comprendre le phénomène et se protéger

e-Enfance et son numéro national Net Ecoute.fr 0 800 200 000 sont disponibles du lundi au samedi jusqu’à 20h (18h le samedi) pour vous conseiller et actionner nos procédures de signalement prioritaires, si vous êtes témoin ou victime de pornodivulgation.

Dans un cas de divulgation :

  1. Signaler au site internet / réseau social / plateforme concerné(s) la diffusion des images ou propos compromettants ;
  2. Prendre des captures d’écran du contenu litigieux ;
  3. Bloquer le correspondant malveillant ;
  4. Contactez netecoute.fr, notre plateforme de signalement par téléphone, 0 800 200 000, par mail, par chat et messenger. Des experts peuvent vous conseiller et vous accompagner du lundi au samedi jusqu’à 20h (18h le samedi).
  5. En dehors de ses horaires, signaler le profil aux adresses suivantes : www.internet-signalement.gouv.fr ou en cas de doute www.pointdecontact.net ;
  6. Ne restez pas seul face à la situation et parlez-en à une personne de confiance ;
  7. Porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie, captures d’écran à l’appui, et être accompagné d’un adulte, si vous êtes mineur.Vous pouvez contacter 24/24 la Brigade numérique de la Gendarmerie nationale: https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Brigade-numerique ;
Protégeons les enfants et adolescents : contactez Net Ecoute - 0800 200 000 - tchat - messenger. En savoir plus