Revenge porn et Fisha violences en ligne en hausse en 2020
Revenge porn et Fisha, des violences en ligne à l’égard des jeunes femmes en hausse en 2020 sur la plateforme d’assistance 3018 gérée par l’Association e-Enfance

Revenge porn et Fisha, des violences en ligne à l’égard des jeunes femmes en hausse en 2020 sur la plateforme d’assistance 3018 gérée par l’Association e-Enfance

8 mars 2021 : Journée Internationale des Droits des Femmes

Acteur de référence pour la protection des droits des mineurs sur Internet et l’éducation à la citoyenneté numérique, l’Association e-Enfance se mobilise en cette Journée Internationale des Droits des Femmes pour sensibiliser sur les violences en ligne faites aux jeunes femmes.

D’après une étude réalisée par l’Association e-Enfance* en 2020, 59 % des victimes de violences en ligne sont des jeunes filles. Elles sont aussi plus nombreuses que les garçons à déclarer avoir été victimes de violences en ligne en raison de leur physique (40 % vs 23 % pour les garçons).

Sur sa plateforme d’assistance 3018, l’Association e-Enfance observe par ailleurs en 2020 une hausse de deux cyberviolences exercées exclusivement à l’encontre des jeunes femmes : le Revenge porn (diffusion sans consentement de contenus à caractère sexuel) et les comptes Fishas (création de faux comptes pour « afficher » des adolescentes avec des photos dénudées volées). Ces deux phénomènes font partie des violences sexuelles et sexistes. Ils touchent principalement les 15-17 ans et relèvent du « slut-shaming » (« honte aux salopes ») qui regroupent un ensemble de comportements, individuels ou collectifs, agressifs envers les femmes.

Pour Justine Atlan, Directrice générale de l’Association e-Enfance : « Cette journée est l’occasion d’alerter sur les violences faites aux jeunes femmes au quotidien dans l’univers numérique. Le 8 mars est aussi une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves au sein des établissements scolaires pour promouvoir les droits des femmes et prévenir les violences basées sur le genre. La transmission de la valeur d’égalité entre les filles et les garçons se fait en effet dès le plus jeune âge pour faire émerger des comportements sans discrimination sexiste et construire une culture du respect mutuel. »

* Etude « Usages numériques et violences en ligne » auprès des 10-19 ans et leurs parents, réalisée par l’Association e-Enfance / Lab Heyme / OpinionWay (février 2020)

Contacts Presse

Gaëlle de Montoussé – 06 09 77 51 04 – g.demontousse@e-enfance.org
Sandra Tricot – 06 65 85 85 65 – stricot@kbzcorporate.com

A propos de l’Association e-Enfance

Reconnue d’utilité publique, l’Association e-Enfance est la référence pour la protection de l’Enfance sur Internet et l’éducation à la citoyenneté numérique depuis 2005. Agréée par le Ministère de l’Education nationale, elle propose des interventions en milieu scolaire, des formations sur les bons usages d’Internet et opère le numéro Net Ecoute d’assistance aux jeunes victimes de cyberviolences et de leurs parents.

Gratuit, anonyme et confidentiel, Net Ecoute 3018 est le numéro vert national spécialisé dans la protection des mineurs sur Internet, la lutte contre toutes les cyber-violences et l’accompagnement à la parentalité numérique. C’est le seul dispositif à être en lien direct avec les réseaux sociaux, les plateformes « Pharos » de la Police nationale, « Brigade numérique » de la Gendarmerie nationale, et le 119-Enfance en danger. Le service est disponible sur netecoute.fr, par mail, chat et Messenger de 9h à 20h du lundi au samedi. www.e-enfance.org