La rentrée sans portable, ça change quoi ? | e-Enfance
La rentrée sans portable, ça change quoi ?

La rentrée sans portable, ça change quoi ?

Adoptée le 30 juillet dernier par le parlement, l’interdiction des portables dans les écoles et les collèges entre en vigueur pour cette rentrée 2018. Alors que dit la loi exactement ?

Interdiction de l’USAGE des téléphones :

Il n’est donc pas interdit d’apporter son téléphone à l’école. En revanche, son utilisation dans l’enceinte des établissements est proscrite ! Des exceptions sont possibles “pour un usage pédagogique” et sont laissées à l’appréciation du personnel d’éducation.

Pourquoi cette mesure ?

Le ministère de l’éducation nationale souhaite ainsi “favoriser pour les élèves un environnement qui permet l’attention, la concentration et la réflexion indispensable à la compréhension et la mémorisation.”

Cette nouvelle réglementation vise également à lutter contre le cyberharcèlement et les différentes problèmatiques rencontrées sur Internet par les plus jeunes (contenus choquants, prédateurs…).

Samuel Comblez, Directeur des opérations chez e-Enfance, nous précise :

Cette interdiction aura comme intérêt de réguler une utilisation des téléphones portables qui devenait de plus en plus difficile tant ceux-ci ont pris de la place dans la vie quotidienne des élèves. Même si le téléphone fait aujourd’hui partie de la vie des adolescents, cette nouvelle réglementation leur permettra sûrement de se rendre compte que des moments sans portable sont possibles voire qu’ils permettent de communiquer autrement avec leurs camarades ou leur permettre de s’adonner à de nouvelles activités. Enfin cette réglementation de l’utilisation du téléphone à l’école servira également de soutien à la parentalité en tant que cadre pour renforcer la gestion du portable à la maison par les parents.

Que dit la loi sur les sanctions ?

Chaque établissement remettra un réglement à ses élèves et leurs parents le jour de la rentrée. Outre les sanctions classiques de l’établissement (heures de retenue, éviction temporaire…), en cas de non respect, le personnel d’éducation sera en droit de confisquer l’appareil selon les modalités établies dans le réglement intérieur et conformément au texte de loi référent n°2018-698 du 3 août 2018 relative à l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable dans les établissements d’enseignements scolaires.