Communiqué de Presse Covid-19 - Association e-Enfance
Communiqué de Presse Covid-19

Communiqué de Presse Covid-19

Enfants et adolescents : le confinement accroît les dangers d’Internet Protégeons-les : 0800 200 000

Chantages sexuels à la webcam, revenge porn, comptes ficha, escroqueries, exposition à la pornographie ; depuis le début du confinement, les appels reçus par le numéro vert national NET ECOUTE ont fortement augmenté (+20%). Et les signalements aux plateformes ont doublé, entrainant la fermeture de nombreux comptes, notamment en coopération avec Snapchat et Instagram. Même si ce sont les lycéennes de 16 ans qui appellent le plus (à hauteur de 73%), les garçons – collégiens de 14 ans en moyenne – sont les premières victimes de chantage à la webcam.

Cette période de confinement génère des risques encore plus importants pour les enfants et adolescents surexposés aux écrans, souvent seuls sur leur smartphone, voire isolés dans leur chambre. Mais aussi dans le cadre de leurs classes en ligne où les incidents et intrusions ne sont
pas rares (insultes, propos haineux, diffusion de liens pornographiques).

Au-delà des atteintes aux mineurs évoquées ci-dessus les besoins d’informations des parents s’accroissent : cyberharcèlement, consommation excessive de jeux vidéo, piratage de comptes ou encore les « fake news » et autres théories du complot.

Gratuit, anonyme et confidentiel, NET ECOUTE est le numéro vert national spécialisé dans la protection des mineurs sur Internet et toutes les problématiques auxquelles font face les jeunes dans leurs pratiques numériques.

Géré par l’Association e-Enfance (Protection de l’Enfance sur Internet depuis 2005, reconnue d’utilité publique), il aide les adolescents, les parents et les professionnels par des conseils pratiques et une assistance psychologique, technique et juridique, du lundi au samedi de 9 heures à 20 heures.

C’est le seul dispositif d’alerte à être à la fois en lien direct avec les réseaux sociaux, les plateformes de la Police Nationale « Pharos » et de la Gendarmerie Nationale « Brigade numérique », et le 119-Enfance en Danger.

En tant que membre fondateur du site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr, NET ECOUTE participe également au travail de veille et d’alerte réalisé en temps réel par cette plateforme.

Avec la prolongation du confinement, une attention particulière doit être portée aux plus jeunes, qui sont les plus vulnérables et peuvent multiplier des comportements à risque (défis dangereux type Blue Whale ou Momo Challenge ; consultation de sites pro-ana qui font la promotion de l’anorexie ; partage d’idées suicidaires etc).

L’Association e-Enfance et sa ligne NET ECOUTE recommandent de ne jamais laisser seuls les plus jeunes enfants sur Internet et de renforcer le contrôle parental en mettant à la disposition des parents un espace dédié à l’activation de ce dispositif : https://www.e-enfance.org/espace-controle-parental

Covid 19- Le confinement accroît les dangers d’Internet
Protégeons les enfants et adolescents : 0800 200 000 - tchat - messenger