usurpationdidentite_conseils

Usurpation d’identité et arnaques : Jean-Luc Reichmann met en garde ses fans

L’animateur Jean-Luc Reichmann n’a pas hésité à mettre en garde ses fans contre des escrocs se faisant passer pour lui sur les réseaux sociaux

Dans un live diffusé sur sa page Facebook officielle l’animateur a expliqué la démarche des usurpateurs. Il a notamment fait intervenir en direct une de ses fans touchées par ces tromperies en ligne.

>> Lire le témoignage de Marguerite sur Quechoisir.org 

Usurpation d’identité : de nombreux faux comptes de personnalités

Sur Facebook , mais également sur d’autres réseaux sociaux, les faux comptes de personnes célèbres se multiplient. Les escrocs usurpent l’identité des animateurs TV, chanteurs ou encore You tubeurs en créant des faux comptes pour attirer leurs victimes. Appâtés par des propositions de jeux concours ou autres offres alléchantes, les victimes entrent dans un engrenage qui leur coûte bien souvent des centaines voire des milliers d’euros. Comment ? En appelant à de nombreuses reprises des numéros surtaxés pour récupérer des codes « soit disant gagnants ».

Etre vigilant : les 4 points clés

Sur Internet et sur les réseaux sociaux, e-Enfance recommande une vigilance importante notamment pour les plus jeunes. En effet, quatre points clés à ne pas oublier :

  1. Les propositions alléchantes de gains (argent, téléphones…) sont à fuir, y compris celles de personnalités publiques ou même de vos amis.
  2. N’accédez jamais aux demandes d’appels vers des numéros commençant par 08.
  3. Vérifiez toujours si le compte des personnalités que vous suivez est certifié par le réseau social.
  4. Sensibilisez toute la famille sur le sujet.

Le rond bleu signifie que c’est un compte certifié.

Arnaque en cours : que faire ?

Vous êtes ou avez été victime  de ce genre d’escroqueries.

  1. Ne répondez pas aux contacts ou tentatives d’intimidation de l’escroc.
  2. Allez sur le site infosva.org et faites une recherche associée au numéro. Contactez l’éditeur pour demander un dédommagement.
  3. Signaler l’arnaque auprès de l’afmm.

Pour tous les conseils, notamment si vous êtes mineurs ou si l’un de vos enfants a été victimes d’un usurpateur, n’hésitez pas à contacter nos écoutants au 0 800 200 000, via notre formulaire dédié ou sur netecoute.fr