Plateforme seriously

Seriously : nouveau dispositif pour agir contre la haine en ligne

Initié suite aux attentats de janvier 2015, le projet Seriously se concrétise avec le lancement officiel de sa plateforme pour désamorcer la haine en ligne. Lancé par le think tank « Renaissance numérique », le projet repose sur le site internet www.seriously.ong et une méthode d’accompagnement des internautes.

La haine en ligne: problème de société majeur

A l’occasion de ce lancement, le Think tank publie une note « Agir face à la haine sur Internet dans une société collaborative », qui a pour objectif de décrypter ce phénomène de haine en ligne difficile à appréhender.

Seriously : nouveau dispositif pour agir contre la haine en ligne

Seriously : un outil complémentaire aux dispositifs de signalement actuels

Le site www.seriously.ong, offre des arguments concrets et des conseils comportementaux aux internautes, à partir d’un parcours intuitif construit autour de trois fonctionnalités :

  • Des données factuelles pour objectiver le débat et susciter l’esprit critique : chiffres clés, études, graphiques, etc. ;
  • Des conseils d’experts pour accompagner sur le plan émotionnel et psychologique les utilisateurs afin de dépassionner la discussion ;
  • Des ressources adaptées au format numérique pour aider l’internaute à illustrer son argumentation : vidéos, images, etc.

Un écosystème partenaire expert

Fort de son expertise sur le numérique, le think tank Renaissance Numérique a développé et mis en œuvre la méthode. Pour ce faire, il s’est entouré d’un écosystème partenaire composé de chercheurs et associations de défense des droits, spécialistes de ces enjeux (voir la liste ici) dont l’Association e-Enfance. Le Fonds du 11 janvier ainsi que les grandes plateformes de l’Internet (Facebook, Google, Twitter) ont également participé à son développement.