Premiers cas de sites bloqués en France pour apologie du terrorisme

Les premiers blocages administratifs de sites Internet accusés de faire l’apologie du terrorisme ou de proposer du contenu pédopornographique ont été activés dimanche 15 mars 2015. A l’heure d’aujourd’hui, cinq sites ont été concernés. Ceux-ci hébergent des contenus faisant la propagande du djihadisme (textes officiels de l’organisation Etat islamique, revue Inspire, discours traduits d’El-Baghdadi…).

Les internautes cherchant à se connecter à ces sites tombent sur le message suivant, assorti d’un pictogramme représentant une main rouge :

« Vous avez été redirigé vers ce site officiel car votre ordinateur allait se connecter à une page dont le contenu provoque à des actes de terrorisme ou fait publiquement l’apologie d’actes de terrorisme. »
Il existe deux autres messages d’avertissement lors de blocages administratifs : l’un annonçant une page « comportant des images de pornographie enfantine », l’autre un « contenu illicite », sans plus de précisions.