Parents, réfléchissez avant de publier des photos de vos enfants

Quel parent n’a jamais posté – sur Facebook ou ailleurs sur Internet – une photo de son dernier né, de ses enfants lors des vacances ou d’un déjeuner dominical en famille ? Tout ce qu’il y a de plus normal, pensera la majorité… et pourtant !

Publier une ou plusieurs photos de son enfant mineur pose plusieurs problèmes… Tout d’abord, en procédant de la sorte, on l’expose à la vue de tous, y compris à celle des internautes les plus mal intentionnés (prédateurs, pirates, etc.). Ensuite, tous les clichés publiés le suivront jusqu’à sa vie d’adulte, parfois sans qu’il puisse retirer telle ou telle image. Enfin, l’accord de l’enfant – principal concerné – n’est généralement pas sollicité et peut à terme entraîner des tensions familiales, notamment lorsqu’il aura atteint l’âge au cours duquel l’on n’a pas envie de voir son image exposée.

Si le Code Civil oblige les parents à protéger l’image de leur enfant, c’est aussi du côté des géants du web – et des réseaux sociaux – que de nouveaux outils voient petit à petit le jour pour les sensibiliser.

On peut ainsi citer l’exemple de Facebook qui réfléchit actuellement à déployer une nouvelle forme d’alerte. Celle-ci prendrait l’apparence d’un message apparaissant à l’écran lorsqu’un parent publie une photo de son enfant, l’invitant à bien réfléchir avant de valider son post.

Qu’il s’agisse des adolescents qui se mettent en scène ou des parents qui exposent leurs enfants, e-Enfance rappelle k’obligatio de respecter le droit à l’image de chacun, y compris de son enfant. Et comme toujours, la problématique reste la même : bien réfléchir avant de poster quoi que ce soit sur Internet.