YouTube Kids pour e-Enfance

Google lance YouTube Kids pour des vidéos adaptées aux enfants

Les contenus disponibles sur Internet sont généralement peu adaptés aux enfants. Vulgarité, pornographie, voire même images violentes peuvent choquer les plus petits. Afin de protéger les 3-9 ans, Google a lancé YouTube Kids, un YouTube dont le contenu est adapté aux plus jeunes. Téléchargeable sur les smartphones, l’application est arrivée en France le 16 novembre 2016.

Ce 16 novembre, Google annonçait l’arrivée en France de YouTube Kids. Créée début 2014 et diffusée initialement aux États-Unis, l’application a pour but de protéger les plus petits des contenus destinés aux adultes et de rassurer les parents.

Une utilisation simplifiée pour plus de sécurité
Pour accéder aux contenus de l’application, disponible sur Androïd et iOS, il n’y a pas nécessité de créer un compte Google ou une adresse mail. YouTube Kids affiche ainsi sa volonté de ne pas « ficher » les enfants.

YouTube Kids a totalement supprimé la dimension sociale du YouTube standard. Dans cette version adaptée, il est, en effet, impossible de partager des vidéos, de faire des commentaires ou de mettre en ligne du contenu. Les fonctionnalités sont limitées à la sélection et au visionnage de vidéos. L’application est divisée en quatre onglets : recommandations YouTube, émissions, musique et vidéos d’apprentissage. Le paramétrage peut cependant permettre aux parents de désactiver la recherche pour donner à leur enfant un accès restreint aux seules vidéos sélectionnées par la page d’accueil de l’application.

Des contenus adaptés

Avec sa signature « L’application préférée des petits curieux », YouTube Kids afficher son intention de mêler divertissement et pédagogie.  Les enfants pourront donc retrouver Didou l’âne, Petit Ours Brun, ou Oggy et les cafards et C’est pas sorcier pour les plus grands. Les parents peuvent paramétrer l’application en indiquant l’âge de l’enfant pour des contenus plus adaptés. Les vidéos présentes sur l’application sont sélectionnées selon un algorithme que Google ne cesse de perfectionner. Interrogée par Europe 1, Justine Atlan, directrice de l’association e-Enfance, soutient l’initiative d’un YouTube dédié à un environnement familial : « Quitte à ce que les parents mettent leurs enfants devant des tablettes, ce qui est une réalité partout dans le monde et aussi bien en France, autant que les enfants soient devant des contenus dédiés à leurs âges. »

Selon une étude Ipsos menée pour la chaîne de télévision Gulli (2015), les 4-6 ans passeraient en moyenne 2h22 devant la télévision chaque jour. Ce temps passé augmenterait avec l’âge. Ainsi, l’étude montre que les 7-10 ans passent 2h53 devant le petit écran puis 3h34 à la préadolescence. « Le temps de visionnage est fondamental, rappelle Justine Atlan, car [l’enfant] ne se rend pas bien compte du temps qui passe. Et comme les enfants perdent totalement la notion du temps quand ils sont installés devant une tablette, il est primordial de pouvoir le limiter. »

Une publicité limitée

Comme sur YouTube, Google affiche de la publicité sur YouTube Kids mais de manière limitée assure le groupe. La publicité sera visible uniquement en « pré-roll », c’est-à-dire au début des vidéos. Les vidéos « pré-rolls » seront au format d’une minute et pourront être zappées par l’enfant au bout de quelques secondes ou au format vingt secondes et ne pourront pas être passées.

Une plateforme pour enfants qui n’est pas sans risque.

Malgré la volonté de Google de créer un environnement plus adapté aux familles et notamment aux enfants, le groupe rappelle qu’aucun algorithme n’est parfait. Il est dont indispensable qu’un adulte accompagne l’enfant dans son utilisation de l’application et puisse vérifier ce que les enfants visionnent. En effet, les enfants sachant lire peuvent changer les paramètres choisis par leurs parents. Le mot de passe sur YouTube Kids donnant accès aux paramètres de l’application n’est pas personnalisable et est noté en lettres en haut de la page.

 

Consultez le Guide YouTube Kids à l’usage des parents