Fermeture de plusieurs applications prônant l’anonymat pour cause de cyber-harcèlement

Il y a quelques temps, les professionnels du Web prophétisaient sur un retour à l’anonymat sur Internet, les utilisateurs étant excédés par l’exploitation de leurs données personnelles. Plusieurs applications ont vu le jour, promettant un anonymat complet. L’application-phare Secret proposait ainsi un concept simple : s’exprimer sur tous types de sujets, sans dévoiler son identité. Grâce à celle-ci, les utilisateurs devaient pourvoir parler plus librement.

Malheureusement, Secret a pris un tout autre tournant et est devenu le meilleur ami des harceleurs et diffamateurs en tous genres. Et ce marché prometteur s’est rapidement transformé en champs de ruines. Tirant les leçons les fondateurs de Secret viennent d’annoncer sa fermeture.
Même constat pour l’application Yik Yak qui est allée un cran plus loin, en bloquant l’accès à son service dans les lycées, pour tenter d’éviter les problèmes de harcèlement chez les jeunes.

Comment agir contre le cyber harcèlement