Mère et fille utilisant un ordinateur portable dans le salon

Les écrans et nos enfants : quel comportement adopter en tant que parents ?

Fin mai, Le Monde publiait la tribune d’un collectif de médecins sur les dangers de la surexposition aux écrans.
Depuis, le débat est relancé dans la presse et sur les réseaux sociaux autour de la place des smartphones, TV, tablettes et ordinateurs dans nos foyers, notamment auprès des jeunes enfants (0 à 4 ans).
Il a été démontré dans de nombreuses études, que les écrans à « hautes doses »  pouvaient avoir des conséquences sur le développement des enfants :
troubles de l’attention et du sommeil, surexcitation, retard de langage et de développement… autant de conséquences que l’on note chez les enfants en bas âge de 0 à 4 ans.
«  Dans l’ émission « Le téléphone sonne » de France Inter diffusée le 06 juin 2017, Carole VANHOUTTE, médecin en PMI, a évoqué des enfants exposés jusqu’à 6/7 heures par jour aux écrans. »
Si les chiffres et les conséquences nous alertent chez e-Enfance, nous avons voulu vous donner ici quelques conseils pour vous aider à encadrer la consommation des écrans (tablettes, tv, smartphones) de vos enfants.

Quel âge pour quel écran ?

On a beaucoup entendu parlé de la règle des 3-6-9-12 de Serge Tisseron soutenu notamment par une campagne du CSA. Les écrans et nos enfants : quel comportement adopter en tant que parents ?
Nous sommes bien conscients à e-Enfance que ces recommandations « strictes » sont compliqués à appliquer face à l’intégration croissante des technologies dans nos usages quotidiens, nous vous invitions également à consulter la méthode des « 4 pas » de la psychologue Sabine Duflo.
Les écrans et nos enfants : quel comportement adopter en tant que parents ?

Combien de temps sur les écrans ?

Les avis divergent sur ce point. Chez e-Enfance, nous préférons parler de contrôle en fonction de l’âge de vos enfants. Un enfant de 4 ans ne doit pas rester devant des écrans de la même manière qu’un ainé de 8 ans ou un ado de 15 ans. C’est un fait .  Une seule règle s’applique ici : « VOUS DEVEZ CONTROLER LES USAGES DE VOS ENFANTS. »
Par exemple , A 4 ans, on ne joue pas aux jeux vidéos de son grand-frère de 15 ans. Pour vous aider, il existe des solutions de contrôle parental adaptés à chaque âge pour l’ensemble des  écrans (TV/box, smartphones, ordinateurs) que vous retrouverez dans notre espace contrôle parental  et pour les consoles de jeu également comme pour la nouvelle Nintendo Swift dont le contrôle parental est exemplaire.
Selon Samuel Comblez, psychologue de l’enfance et de l’adolescence et responsable de la formation chez e-Enfance, il est important d’évaluer la capacité de l’enfant à se détourner de son écran quand vous le lui demandez. Devoir jouer ne serait ce que 30 minutes par jour de manière incompressible et plus préoccupant que d’y passer plusieurs heures en étant capable d’interrompre à tout moment son jeu. C’est à l’enfant de dire STOP à l’écran et non pas à l’écran de lui imposer de rester. Il est important d’apprendre à un enfant, même très jeune, à se séparer de l’écran pour aller vers une autre activité sans que ce changement ne provoque de frustration.

Et si on positive ?

« Oui » à partir d’un certain âge, les écrans, tablettes…sont des outils d’apprentissage ludiques très utiles.
Bien entendu, notre mission n’est pas de diaboliser les écrans ! Bien au contraire ! L’association e-Enfance s’illustre au quotidien dans la prévention et l’accompagnement des bons usages de ces technologies. Nous incitons cependant à une vigilance parentale constante .
​Samuel Comblez ​considère que chaque parent à la capacité d’évaluer ce qui est bon pour le développement de son enfant. Même s’il n’est pas expert des nouvelles technologies, tout parent peut estimer la pertinence ou la dangerosité d’un support numérique selon ses propres convictions éducatives. Il est important de se faire confiance en dépit des inquiétudes. L’écran peut être un paravent qui isole mais aussi une occasion de partager une activité en famille. La question est alors de savoir, en tant que parent, l’utilité et la finalité que l’on souhaite donner à l’écran. Le développement d’un enfant comporte de multiples facettes. Il est important de toutes les envisager. Manipuler, faire semblant, tester, développer les 5 sens sont des expériences indispensables pour apprendre à découvrir son corps et développer son rapport au monde. Si l’écran peut être stimulant pour l’enfant, il ne lui permet pas de vivre de réelles expériences pourtant indispensables pour son éveil.
Par exemple, certaines start-up proposent d’ailleurs des solutions pédagogiques mixtes comme Marbotic et ses jouets connectés.
Voir la Vidéo : https://youtu.be/Nu548O0dBto  Une autre start-up, Lunii propose également une boîte à histoires qui développera l’imaginaire des plus petits et c’est garantit sans écran. Voir la Video : https://www.facebook.com/luniimaginaire/videos/630587013769305/
Un doute, une question ou besoin d’un conseil sur l’usage des écrans et d’internet en général ?  N’hésitez pas à appeler Net Ecoute au 0 800 200 000 ou à nous contacter par chat sur www.netecoute.fr.